Blogue

Qu’est-ce qu’un bon rapport d'inspection de bâtiment?

Publié par Inspection sur mesure le jeudi 20 juillet, 2017 à 09:00

Que vous soyez acheteur ou vendeur d'une propriété, vous savez que l'inspection de maison est la meilleure façon d'assurer votre protection et votre tranquillité d'esprit. Et après avoir établi l'inspection qui convient à votre situation, il est temps d'en apprendre un peu plus sur le rapport d'inspection.

Car obtenir un rapport d'inspection de qualité est aussi essentiel que l'inspection elle-même : l'un ne va pas sans l'autre! Il faut donc opter pour un inspecteur qui vous remettra un document de qualité. Alors avant de faire votre choix, lisez cet article : il vous aidera à mieux comprendre l'importance d'un bon rapport d'inspection et les critères qui le composent!

 

Pourquoi vous faut-il un bon rapport d’inspection?

Un bon rapport d’inspection permet souvent de faciliter le règlement des litiges et même d'éviter les recours en justice : rien de moins! En effet, lorsqu'un problème survient après l'achat d'une maison, un document clair et détaillé vient éclairer la situation. Plutôt que de se fier aux déclarations de l'acheteur et du vendeur, qui ne sont jamais vraiment vérifiables, le rapport établit la responsabilité de chacun. Par exemple, lorsqu'un toit coule ou qu'une fissure apparaît dans la fondation, un rapport d'inspection clair montre si le problème était présent ou visible avant l'achat.

Toutefois, le rapport d'inspection doit être suffisamment précis pour permettre de trancher. Car si des zones grises persistent, il y aura bien sûr place aux interprétations et aux longues négociations qui n'en finissent plus. C'est d'ailleurs pourquoi plusieurs litiges se terminent en recours en justice! Tandis qu'un rapport clair favorise les règlements à l'amiable et, surtout, permet de protéger l'acheteur et le vendeur en ne laissant aucun doute sur leurs responsabilités respectives.


Les bases d’un rapport d’inspection de qualité

1. Explications en détails de ce qui était visible ou non :

Essentiellement, le rapport d’inspection doit expliquer ce qui était accessible et visible dans la maison au moment de la visite de l'inspecteur. Mais vous devez surtout vous assurer que la rédaction est effectuée de façon très précise et détaillée. Par exemple, plusieurs inspecteurs vont simplement écrire que «la fondation était partiellement visible» lors de leur visite. Mais ce n'est pas suffisant! Le rapport doit mentionner que «la fondation était non visible du côté droit avant». L'inspecteur doit aussi inscrire pourquoi cette fondation n'était pas complètement accessible. Ainsi, si des boites étaient empilées ou si un revêtement de finition empêchait de voir le reste de la fondation, cela doit être mentionné.

Bref, le rapport d'inspection ne doit laisser aucun doute sur ce qui a été évalué dans la maison. Même si écrire un document détaillé prend plus de temps, c'est la responsabilité de votre inspecteur de vous fournir un rapport complet. Alors assurez-vous de trouver un professionnel qui comprend bien son rôle!

2. La description de toutes les composantes inspectées :

L'inspecteur doit aussi ajouter des détails sur la condition des composantes qui ont été examinées. Ainsi, pour chaque élément inspecté, un bon rapport d'inspection mentionne le type de composante et fait une description précise de son état actuel. Si des anomalies sont détectées, elles doivent bien sûr être notées. Mais même lorsque la composante est en excellent état, cela doit être mentionné dans le rapport. L'idée est d'obtenir un portrait extrêmement précis de l'état du bâtiment lors de la vente. C’est seulement ainsi que les acheteurs et les vendeurs peuvent obtenir une protection complète!

3. Un bon rapport d'inspection contient des images :

Le vieil adage dit vrai : une image vaut bel et bien mille mots! Alors assurez-vous que l'inspecteur choisi prend des photos et qu'il les ajoute ensuite dans son rapport d'inspection. Encore mieux : engagez un inspecteur qui a l'habitude d'ajouter des flèches sur les images, avec des précisions et des explications sur les endroits inspectés. Bref, tout ce qui peut aider à comprendre la condition du bâtiment au moment de la vente est bienvenu!

4. La température au moment de l’inspection :

Cela peut sembler surprenant, mais un bon rapport d'inspection mentionne les conditions météorologiques observées lors de la visite. Celles-ci ont en effet une incidence sur les analyses effectuées et, en cas de litige, peuvent prendre plus d'importance qu'on ne l'aurait soupçonné!

Par exemple, une inspection effectuée en hiver ne permettrait pas d'évaluer correctement le risque d'affaissement du sol. (Notez toutefois que l'inspection de maison demeure incontournable même en hiver!) À l'opposé, une analyse effectuée pendant une sécheresse de 30 jours peut aussi modifier les résultats. C'est pourquoi le rapport d'inspection devrait non seulement mentionner s'il pleut ou s'il fait soleil, mais aussi détailler les conditions générales.

5. Un texte vulgarisé et clair:

Ce n'est pas tout d'avoir un rapport d'inspection détaillé, il faut aussi qu'il soit compréhensible! Car n'oubliez pas qu'en cas de pépin, ce document doit permettre d'établir la condition du bâtiment au moment de la vente. Si vous obtenez un rapport d'inspection rédigé de façon ambiguë ou dans un jargon que seul un expert peut comprendre, cela n'avantage personne. Alors assurez-vous que l'inspecteur choisi vous prépare un rapport d'inspection accessible et suffisamment vulgarisé.

6. Un rapport qui répond aux standards de l'AIBQ :

L'Association des inspecteurs en bâtiment du Québec (AIBQ) assure la protection du public en encadrant les inspecteurs de toute la province. Elle fournit les normes de la profession et établit donc les standards de qualité d'un rapport d'inspection. Sachez d'ailleurs que les rapports qui obéissent aux conventions sont généralement ceux qui permettent de trancher en cas de litige. Alors avant de choisir votre inspecteur, assurez-vous qu'il soit membre de l'AIBQ et qu'il respecte les règles de pratique concernant le rapport écrit. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi consulter ce document sur la norme de pratique professionnelle.

7. Des conseils en bonus :

Un rapport d'inspection qui vous protège en cas de litige, c'est bien. Mais un rapport qui vous protège de façon plus générale, c'est encore mieux! En effet, un document qui fournit des informations utiles sur les entretiens à prévoir est une véritable ressource pour les propriétaires. C'est d'ailleurs ainsi que nous procédons chez Inspection sur mesure. Car à notre avis, le rapport d'inspection doit aussi être un outil pour garder votre propriété en bon état et préserver votre investissement!

Optez pour un rapport d'inspection qui vous informe réellement :

La logique est donc simple : un bon rapport d'inspection vous donne des informations complètes, claires et précises sur l’état du bâtiment. L'inspecteur y partage ses connaissances et vous aide à prendre des décisions sur un achat futur, ainsi que sur des réparations ou des entretiens à venir. Qu'un litige survienne ou pas, vous serez paré à toute éventualité!

 

Et pour terminer, sachez que vous pouvez demander un exemple de rapport d'inspection avant d'engager votre inspecteur. Chez Inspection sur mesure, nous sommes toujours heureux de montrer à quel point nos documents sont détaillés! N'hésitez donc pas à communiquer avec notre équipe pour jeter un coup d'oeil sur nos rapports d'inspection!

Commentaires

Ajouter un commentaire

Inspecteur AIBQ